Archives par mot-clé : microgéographie

Carnet de terrain confinement

Message adressé à mes étudiants et à toutes les personnes désirant participer !

A titre personnel, je vous invite à rédiger un carnet de terrain de confinement. La situation exceptionnelle que nous allons vivre exige de garder des traces afin de pouvoir en tirer les conséquences pour le futur. Un groupe de recherche Code-virus constitué de géographes, d’économistes, de sociologues, d’anthropologues, d’urbanistes, d’historiens, de psychologues est en train de se mettre en place. Ce carnet de terrain constitue des matériaux d’étude précieux, si vous le tenez et acceptez de le partager (dans ce cas, il sera anonymé). Je me charge de sa collecte hebdomadaire et de son anonymat. 

Je vous transmets les consignes de tenue du carnet : 

Sous format word, vous allez décrire, de façon très narrative, l’organisation que vous avez mise en oeuvre depuis l’annonce jeudi par le président de la République de la fermeture des écoles, des établissements d’enseignement secondaire et des universités. Au-delà des modalités pratiques de votre organisation, il faudra également évoquer votre état d’esprit mais également celui des personnes avec qui vous avez échangé sur ce sujet. Un aspect microgéographique de votre organisation est attendu : organisation de votre lieu et temps de travail, mise à distance / proximité avec les autres membres de la famille, horaires de travail (en tant qu’étudiant mais aussi de salarié si vous avez un job à côté de vos études), sorties extérieures (fréquence, lieux fréquentés, motif de mobilités…), occupations quotidiennes, coups de fil échangés, importance ou pas des SMS, whatsap.., interactions avec des personnes extérieures à la famille, sans oublier votre état de santé. Ce carnet peut être agrémenté de photos, de vidéo, que sais-je ? 

L’écriture sur le moment permet de retenir des détails qui s’effaceront de votre mémoire, surtout si les évènements plus importants nous attendent. 

La microgéographie entre jeux de place et mise à distance

 

Invitée du séminaire de microgéographie du laboratoire Passages

Un centre commercial périurbain francilien, situé en face d’un lycée d’enseignement général, est l’objet d’une véritable lutte des places entre les lycéens squattant les trottoirs situés devant les devantures de magasins et les commerçants.  Ce conflit d’usage questionne, à l’échelle microgéographique, la différence de perception de l’espace public et de l’espace privé. Entre stratégie d’évitement et mise en place de dispositifs répulsifs, seuls les commerces s’adressant spécifiquement à une clientèle juvénile tirent leur épingle du jeu. 

https://microgeo.hypotheses.org

Le programme complet Microgeographie-3-journee-etude-u-bordeaux-montaigne