Archives de catégorie : Actualités / News

Être jeune et « happy » aux marges de l’Île-de-France

19èmeRDV BE&Nature

16 octobre 2018

14h-16h30

Cet appel au tournage du clip de Happy de Pharell Williamsrenvoie aubonheur de vivre-ensemble dans ces territoires périurbains très ruraux, situés aux marges de l’Ile-de-France, y compris pour des jeunes (15-20 ans) souvent présentés comme captifsdans un territoire basé sur l’automobilité.

À partir d’entretiens semi-directifs menés auprès de jeunes comme d’acteurs du territoire, de traitement de données quantitatives se dessine une géographie du bonheur de vivre ensemble, dans les campagnes du Bassin parisien. Dans ces espaces faiblement densément peuplés, où les réseaux de transport en commun sont peu développés, des jeunes cherchent à mener une vie semblable à leurs homologues urbains : sortir, aller à des soirées, se rendre en boîte de nuit, rencontrer leurs amis quand ils le désirent, pratiquer des activités de loisirs sportifs comme culturels, le tout sans avoir à demander à leurs parents de les y conduire en voiture. Pour cela, ils exploitent les ressources de la proximité, en s’appuyant sur les initiatives communales ou intercommunales à destination de la jeunesse, en s’émancipant de ces espaces en mobilisant tous les moyens à leur disposition.

Ce bien-être qui transparaît à travers les témoignages est constitué des petits bonheurs de vivre ici au quotidien mais aussi des projets de vie incluant les espaces périurbains et la maison individuelle dans une géographie d’un bonheur futur. Au cœur de la construction identitaire vécue par les jeunes, les espaces périurbains, au présent comme au futur, sont bien « The place to be ! ».

Se cultiver dans les espaces périurbains : une mission impossible ? »

En cette rentrée scolaire, universitaire ou cinématographique, certaines missions peuvent paraître impossibles…

C’est ce qu’infirmeront ou confirmeront Catherine Didier-Fèvre, professeure de géographie en classe préparatoires littéraires (Lycée Sainte-Marie, Lyon) et Fabrice Beauvois, maire de Bressolles (Ain) et président du festival ZAC-en-scène (La Boisse) pour le premier café géo lyonnais de la saison 2018-2019.

 Rendez-vous donc mercredi 19 septembre à 18h au Café de la Cloche, 4 rue de la Charité, métro Bellecour.

Géographiquement,

Martin Charlet

Le compte-rendu est disponible ici : http://cafe-geo.net/se-cultiver-dans-les-espaces-periurbains-une-mission-impossible/

Houdan ou le paradis sur terre ?

Au pays du plein emploi

Dans les Yvelines, à la campagne, un bassin d’emploi affiche un taux de chômage remarquable : 4,6%. Mode d’emploi.
31 août 2018par Raphaël Badache / Photos: Thibault Biju-duval
Il était une fois un tout petit pays. Un tout petit pays couvert de champs et de terres agricoles dans lequel des zones industrielles tourneraient à plein régime. Là-bas, McDonald’s et IKEA n’auraient pas droit de cité. Le chômage serait si faible que les entreprises peineraient à recruter. Les patrons, d’ailleurs, travailleraient main dans la main pour gagner des marchés dans les contrées alentours.
Dans ce tout petit pays, on trouverait des dizaines de commerces florissants, un grand hôpital, une piscine à toboggan, une gare, une église vieille de six siècles, un club de tennis, des maisons à colombages… Quelques célébrités venues profiter du calme ambiant, aussi. À chaque début d’automne, comme depuis un millénaire, une foire attirerait des voyageurs de tous horizons. L’architecte de ce tout petit pays développerait les logements sociaux pour accueillir des personnes en difficulté. Toujours réélu dans un fauteuil, il règnerait sans discontinuer depuis une vingtaine d’années.

Lire la suite : https://www.explicite.info/articles/1356-au-pays-du-plein-emploi 

The summer list !

Ne partez pas en sans emporter les conseils de livres, films, BD… des auteurs de notre dossier « Les espaces ruraux et périurbains en France ! »

 

 

 

 

http://geoconfluences.ens-lyon.fr/informations-scientifiques/dossiers-regionaux/france-espaces-ruraux-periurbains/ressources/fictions-documentaires-rural-periurbain

Les espaces ruraux et périurbains en France

Géoconfluences vient de publier un nouveau dossier. Préparé de longue date, un heureux hasard le fait correspondre en partie à la nouvelle question au programme (à partir de 2019) des concours de recrutement des enseignants en France, qui porte sur les espaces ruraux.

Il s’intitule « Les espaces ruraux et périurbains en France : populations, activités, mobilités »

Voici les huit articles qui composent ce dossier, que complèteront bientôt d’autres publications :

– Claire Aragau « Le périurbain : un concept à l’épreuve des pratiques »

– Pierre Cornu, « La géographie rurale française en perspective historique »

– Catherine Didier-Fèvre, « La nuit : une nouvelle frontière pour les jeunes des espaces périurbains ? »

– Lou Herrmann, « Le lotissement en France : histoire réglementaire de la construction d’un outil de production de la ville »

– Christophe Imbert, Julie Chapon et Madeleine Mialocq, « L’habitat informel dans l’ouest de l’Ariège : marginalité ou alternative à la norme ? »

– Céline Massal, « La fin des commerces de proximité dans les campagnes françaises ? »

– Pierre Pistre et Frédéric Richard, « Seulement 5 ou 15 % de ruraux en France métropolitaine ? Les malentendus du zonage en aires urbaines »

– Greta Tommasi, « La gentrification rurale, un regard critique sur les évolutions des campagnes françaises »

Chacun de ces articles est richement illustré. Je vous invite à découvrir également le cadrage pédagogique, l’atlas du dossier et une bibliographie sur les espaces périurbains qui vient compléter celle sur les espaces ruraux parue à l’occasion de la future question de concours.

Très bonne lecture

Lauréate de l’édition 2017 du prix Mobilithèse

Créé en 2017 par le Forum Vies Mobiles, le prix « Mobilithèse » vise à récompenser et à mettre en lumière les meilleurs thèses et mémoires qui traitent de questions relatives à la mobilité

Lauréate de l’édition 2017

du prix Mobilithèse

-Catherine Didier-Fèvre : Vivre et bouger dans les entre-deux. Jeunesse et mobilités dans les espaces périurbains . Thèse de géographie dirigée par Monique Poulot et Lionel Rougé, et soutenue en 2015 à l’université Paris-Ouest (France).
Publication sur le site : 23 janvier 2018

http://fr.forumviesmobiles.org/mobilithese/2017/07/20/prix-mobilithese-laureats-ledition-2017-3727

La « jeunesse invisible » des espaces périurbains sous les projecteurs : entre satisfaction et malaise

Voici ENFIN la publication numérique de l’ouvrage collectif en libre accès issu du colloque de 2015 à Bruxelles du

Centre d’études sur les jeunes et les médias

.

http://docs.wixstatic.com/ugd/d232ed_9fe7d9a5e72747a7a36e36102cc27262.pdf

Mon article « La « jeunesse invisible » des espaces périurbains sous les projecteurs : entre satisfaction et malaise » figure dans le chapitre « Diversité, entre visibilité et invisibilité »

« Même si t’es dans la merde, tu voles pas aux pauvres »

Un reportage tout à fait conforme à la réalité dans le Nord de l’Yonne. Le périurbain, un espace où faire grandir ses enfants, a un coût social important pour les familles.

« Près de 2,5 tonnes de marchandises ont été dérobées à l’antenne des Restos du cœur de Courlon-sur-Yonne début février. Un reportage de la série Françaises Français.

En ressortant du local des Restos du cœur de Courlon-sur-Yonne, vendredi 10 février après-midi, les bras chargés de gros sacs remplis à ras bord, Sandra* précise tout de suite : « Faut pas croire, ça fait pas tant que ça. Pour huit, il faudra quand même aller faire les courses. » La distribution, cette semaine, aurait bien pu ne pas avoir lieu, car le week-end précédent, entre les 4 et 5 février, cette antenne des Restos du cœur de l’Yonne accueillant plus de 200 bénéficiaires a été cambriolée. Près de 2 tonnes et demie de marchandise ont disparu. « On est tous dans la galère, dit Sandra, offusquée. Et eux, ils viennent piquer la bouffe ici ! Même si t’es dans la merde, tu voles pas aux pauvres. »

« S’il n’y avait pas eu de distribution aujourd’hui, expose-t-elle en haussant les sourcils, ça aurait été la galère. » Agée de 34 ans et arrivée de région parisienne avec son mari il y a trois ans, elle ne voulait pas que ses six enfants grandissent dans de mauvaises conditions. Mais une fois installée dans un HLM de Pont-sur-Yonne, loin, bien loin des bassins d’emploi, sans véhicule ni permis de conduire, elle s’est retrouvée « coincée » et vit des allocations : RSA-couple, allocations familiales, allocations logement.

« Avant, du travail y en avait un peu », note cependant Aurélie*, qui, ce jour-là, est juste avant Sandra dans la queue. Elle aussi vient de région parisienne. A 39 ans, et avec une fille de 14 ans, elle arrive encore à faire quelques ménages « au black » pour s’en sortir. Elle a multiplié les petits boulots, d’auxiliaire de vie à serveuse, mais ça ne durait jamais longtemps. « Des fois, je pense à partir, que ça serait plus facile de trouver du boulot en région parisienne, admet-elle. Mais ma petite est scolarisée ici, elle a ses copines. »

« A la campagne, tu crois que ça va être plus facile »

Parmi les bénéficiaires beaucoup comme elle ont quitté la région parisienne dans l’espoir de meilleures conditions de vie, à l’écart des grandes agglomérations. « A la campagne, tu crois que ça va être plus facile, mais en fait ici le marché est hypercher. Dans les Yvelines, j’allais au marché du Val-Fourré pour ses prix. Alors qu’ici les cinq fruits et légumes par jour, comme ils disent, c’est même pas la peine. C’est mort. Et pourtant, je sais gérer », assure Sandra, en faisant remarquer qu’elle connaît les prix dans tous les magasins du coin. »

La suite sur http://lemonde.fr/francaises-francais/article/2017/02/17/meme-si-t-es-dans-la-merde-tu-voles-pas-aux-pauvres_5081096_4999913.html

Paysages du 21ème siècle

Très belle exposition de géographie à la Librairie Archipel à Lyon,

Place des Terreaux

Du 16/12/2016 au 5/03/2017

« Paysages de lisières de villes, une reconquête, révêle comment nous nous ressaisissons des franges urbaines restées longtemps les arrières impenses de nos villes »

 

Le rapport PUCA sur le site de l’IAU

 

Capture d’écran 2016-05-25 à 14.22.32

Le rapport PUCA « Les territoires périurbains : de l’hybridation à l’intensité ?  » est désormais disponible sur le site de l’IAU à l’adresse suivante : http://www.iau-idf.fr/savoir-faire/nos-travaux/edition/les-territoires-periurbains-de-lhybridation-a-lintensite.html